Le respect de l’embargo

Vous ne savez pas si vous devez divulguer votre information maintenant aux journalistes? Si votre sujet est complexe et qu’il mérite d’être approfondi, il vous est possible d’envoyer votre  communiqué d’avance, accompagné d’une consigne de diffusion; c’est ce qu’on appelle l’embargo. Les médias reçoivent donc l’information pour pouvoir préparer leur reportage, mais doivent respecter le moment de diffusion souhaité. Cependant, il ne faut pas en abuser; puisque les journalistes sont humains, il y a toujours un risque que celui-ci ne soit pas respecté… Voici un très bon article sur le sujet:

http://projetj.ca/article/de-linteret-de-lembargo-et-de-ses-derives

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Faire parler de votre entreprise

Il me fait plaisir de vous présenter un article d’Alexandre Roth, entrepreneur, auteur et coach médias Français. J’ai eu le bonheur de discuter avec lui l’automne dernier à propos de ses articles et le voici sur mon blogue, pour vous parler de la façon de faire parler de votre entreprise par le biais des médias. J’ai légèrement adapté le texte pour le Québec (il semble entre autres que les journalistes français voient d’un bon oeil de recevoir des échantillons gratuits et des petits cadeaux alors que cela constitue presque une insulte à l’éthique journalistique au Québec…)

La médiatisation

Savez-vous quel est l’outil, le processus de communication le plus efficace qui existe dans notre société moderne ? La médiatisation. Et savez-vous pourquoi ? Car elle confère une légitimité et une crédibilité impossible à obtenir par la publicité, aussi efficace soit-elle. Les médias accompagnent le grand public de manière quotidienne en diffusant de l’information, et celle-ci est prise au sérieux, car dans la perception du public, il ne     viendrait jamais à l’idée que les journalistes ne disent pas la vérité.

Et si cette vérité pouvait faire de votre entreprise un des leaders de son marché concurrentiel ? Et si elle pouvait vous permettre d’atteindre le statut d’expert et de décupler votre chiffre d’affaires ? Intéressant non ? Mais encore faut-il savoir comment aborder ce phénomène…

Comment faire de son information une actualité ?

Cette question, c’est celle qui doit animer chacune de vos démarches auprès des journalistes : comment communiquer avec eux de manière à ce que votre activité professionnelle soit comprise comme un élément pouvant profiter au grand public, justifiant ainsi son partage à travers des sujets médiatiques. Si la réponse ne coule pas nécessairement de source, voici quelques éléments de réflexion.

  • La valeur ajoutée de votre activité : vous êtes un professionnel. À ce titre, la production de votre entreprise, que cette dernière soit composée de services ou de produits, s’adresse au grand public. C’est donc avec leurs yeux que vous devez être capable d’analyser votre propre communication. La valeur ajoutée, c’est ce qu’apporte votre professionnalisme au monde extérieur, aux utilisateurs faisant appel à vos services. À ce titre, la propension à être médiatisé repose sur la capacité à se positionner efficacement en matière d’innovation et d’apports pratiques, au quotidien. Sachez que les journalistes sont toujours à la recherche d’actualité, d’innovation ou de quelque chose d’unique.
  • Le positionnement stratégique professionnel et personnel : si le fond de votre communication se voudra basé sur la technicité, les bienfaits découlant de votre production, vous ne pouvez négliger le fait que les journalistes, aussi mystique que leur activité puisse-t-être, restent des êtres humains. La médiatisation repose donc sur une séduction à deux niveaux : celle du public, mais aussi et surtout, celle de votre interlocuteur direct. Il doit y trouver son intérêt. Le sujet médiatique qu’il préparera lui fera gagner en légitimité, et le contact devra être amical, plaisant, enrichissant.  Comment séduire un journaliste ? En personnalisant autant que faire se peut votre communication, en fournissant des photos qui appuient vos informations, en facilitant son travail le plus possible. N’allez cependant pas jusqu’à offrir des cadeaux ou des faveurs, à défaut d’être vu comme un pot de vin ou une manipulation de votre part.

Le matériel communicationnel pour atteindre la presse

La plus grande erreur que font bon nombre de professionnels qui aimeraient secrètement être médiatisés, c’est de ne pas oser entrer en contact avec les journalistes. Mais contrairement à ce que l’on peut croire, un journaliste n’est pas un inspecteur qui parcourt les ruelles sombres de sa bourgade à la recherche du fameux scoop.

Loin de là, même ! Dans les faits, il est inondé de demandes et sollicitations en tous genres et fait son tri selon ce qui lui paraît pertinent. De ce fait, les journalistes reprendront volontiers votre contenu tel quel, à condition que ce dernier soit bien ficelé. Voici comment l’atteindre directement :

  • Le communiqué de presse : c’est LE moyen de communication à utiliser pour être sûr que les journalistes prendront connaissance des informations que vous voulez partager.  Le communiqué de presse est un document officiel mettant spécifiquement en avant un événement assimilable à une actualité. C’est le cas d’un lancement d’un nouveau produit, de la commercialisation d’un livre, de l’ouverture d’une nouvelle boutique, de l’adoption d’un nouveau procédé révolutionnaire de production… En termes de technique, la rédaction sera soignée et suivra une méthodologie précise. La présentation graphique doit aussi être minutieusement travaillée : c’est la première chose avec laquelle le journaliste entre en contact. De manière simple, votre rôle sera alors d’exprimer en quoi votre actualité  pourra intéresser le grand public, mais sans satisfaire à une vision trop commerciale. Le communiqué de presse n’est surtout pas une publicité. En ce qui concerne la diffusion de votre communiqué de presse, plusieurs moyens sont envisageables : le contact direct (mailing), qui nécessite alors la confection d’une liste de presse, les sites spécialisés dans l’envoi de communiqués aux journalistes (sites de routage) selon des critères définis  (type de média, localisation) ou le recours à des attachés voire des  agences de presse.
  • Le dossier de presse : le dossier de presse est plus complet que le communiqué. Il présente tous les aspects de votre entreprise. Depuis sa création, à son organigramme, en passant par ses méthodes de fonctionnement, son positionnement stratégique… Aucune règle de formulation ou de présentation n’est exigée. Il est alors évident que ceux qui se démarqueront seront les plus orignaux, notamment en termes graphiques. Pas besoin non plus de surfer sur une actualité particulière pour le diffuser. À ce titre, il peut donc être envoyé seul. Notez cependant qu’il sert de complément parfait si vous le couplez à un communiqué de presse.

Pour résumer en quelques mots, ce qu’il vous faut pour lancer le processus de la médiatisation, c’est une bonne dose de culot, le respect d’une méthodologie facilement assimilable et une approche basée sur le respect du grand public et de la fonction journalistique… Rien d’impossible donc !

Article invité de Alexandre Roth, entrepreneur, auteur et coach médias de http://www.devenez-mediatique.com.

Et vous, est-ce que vous avez déjà utilisé le communiqué de presse pour médiatiser votre entreprise?

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Sortez de l’ordinaire!

Je vous partage cet article de la BDC qui nous livre d’excellents conseils pour que les gens  retiennent votre message lors d’une présentation orale!

De plus, n’hésitez pas à vous inscrire ici, à droite, pour recevoir le PDF gratuit:

Les 10 clés d’une présentation orale réussie.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La communication: un enjeu majeur en affaires

Peu importe le cycle dans lequel une entreprise est rendue, il est primordial de se faire voir et entendre. Mais comment le faire si on a testé plusieurs approches sans en tirer de conclusions claires? Comment utiliser la pub tout en évitant de jeter son argent par les fenêtres? Planification.

D’abord, je ne le dirai jamais assez: il faut impérativement connaître le public visé car les moyens pour rejoindre votre clientèle seront différents selon votre cible. Il faut aussi considérer le budget alloué à une campagne ou au marketing pour toute l’année. Ainsi, vous aurez une meilleure idée sur les avenues à emprunter en terme de choix de média. Pour le prestige et la notoriété, la télévision constitue un très bon médium mais encore faut-il avoir le moyen de ses ambitions… Est-ce qu’un spectaculaire concours dont les coûts seraient moindre qu’une campagne pourrait avoir un impact similaire ou même supérieur? Il faut se poser sérieusement ces questions.

Un courant actuel inspire à maximiser nos acquis en terme de présence. Cela signifie avoir une site Web de qualité, un lien vers votre page Facebook, une bonne image de marque sur son enseigne, ses emballages ou le camion de livraison. Le lieu de vente également peut être optimisé par une nouvelle vitrine beaucoup plus attrayante ou un éclairage différent. Les murs de l’édifice reflètent-ils bien votre message? Est-ce que du boulevard, où passent des centaines de voitures par jour, on peut apercevoir facilement le nom de votre commerce ou vous n’y avez jamais porté attention?

Des actions peu couteuses

Avez-vous déjà songé aux relations de presse?  Aux événements spéciaux pour promouvoir vos produits et services? Un partenariat avec un média pour augmenter votre visibilité? Le bouche à oreilles fonctionne-t-il pour vous? La fidélisation de vos clients? Donnez des chèques-cadeaux aux amis de vos trois meilleurs clients?

Quoi qu’il en soit, le meilleur coup publicitaire ou la meilleure communication ne valent rien si l’entreprise ne peut répondre à la demande ou si le service n’est pas au rendez-vous! Une bonne campagne publicitaire n’est pas nécessairement celle dont vous entendez abondamment parler… mais bien celle qui vous fait faire des ventes supplémentaires.

Bonne planification!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

L’art de parler en public… avec aisance.

Tout comme moi, les gens d’affaires que je côtoie dans les chambres de commerce et les associations professionnelles ont parfois à prendre la parole en public. Qu’il s’agisse de présenter un conférencier, un programme ou encore pour parler de son expertise,  faire un exposé est anxiogène pour le débutant, comme pour l’orateur expérimenté mais le trac diminue avec l’expérience…

Le fameux trac! Saviez-vous que cet incompris ne demande qu’à vous servir? Car le trac, s’il fait peur aux gens qui s’expriment en public,  peut être une force dynamisante pouvant mener efficacement à la maîtrise de la tâche à accomplir. Alors si vous faites  partie du 50% des gens qui ne sont pas du tout à l’aise de parler en public, devant une assistance ou une caméra, sachez qu’avec de la pratique, vous pouvez le maîtriser. Tout comme vous pouvez mieux capter l’attention de votre auditoire, surprendre votre public et le faire adhérer à votre message. Et tout, ça… dans le plaisir!

Dans cette optique, je propose maintenant des séances de coaching personnalisé sur la prise de parole en public. Cette formation, autant théorique que pratique, est idéale pour les leaders et gens d’affaires qui animent des réunions, présentent un programme, un nouveau produit, etc. et qui doivent vendre leur salade tous les jours. Accompagné par une oratrice d’expérience,  vous apprendrez selon vos besoins, par le biais d’exercices, de pratiques (certaines à la caméra) et de lectures pertinentes à:

-METTRE DE CÔTÉ LA PEUR, LA TIMIDITÉ ET LE TRAC

-RELANCER L’ATTENTION DES GENS

-FAIRE MIEUX PASSER VOS IDÉES

-MODULER VOTRE VOIX

-MAITRISER VOTE GESTUELLE

-DEVENIR PLUS CHARISMATIQUE

Il n’y a pas de programme établi puisque le coaching s’appuie sur les besoins de la personne qui consulte. En effet, l’accompagnement est adapté aux forces et aux faiblesses du participant, en plus des passer à travers les notions du document 10 clés pour une présentation orales réussie (disponible gratuitement en inscrivant vos coordonnées ici, à droite).

Comme il vous a pris du temps, enfant,  pour apprendre à parler, vous pourrez consacrer plusieurs heures sur l’art de perfectionner votre prise de parole en public (je me forme d’ailleurs depuis 20 ans). Selon votre niveau et votre désir de progresser, vous pouvez facilement investir moins de 10 heures sur vous et gagner en fierté et en efficacité!

Ensuite, à vous la liberté de pouvoir vous exprimer plus librement et d’être convaincant!

Pour réserver votre place, appelez maintenant car les places sont limitées afin d’assurer
un meilleur choix d’horaire…
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Planifier pour économiser et maximiser l’efficacité

Qu’on parle de publicité, de relations médiatiques, d’outils visuels, de médias sociaux ou même de concours… en planifiant d’avance, on peut mieux concentrer nos efforts sur l’uniformité du message et de l’image. Mais en plus, l’addition de vos actions va pouvoir vous procurer une meilleure synergie donc, permettre une efficacité accrue de votre stratégie médiatique. Et de l’efficacité, on en a besoin !

La communication marketing a connu un grand éclatement au cours des dernières années. Non seulement de nouveaux outils ont fait leur apparition (comme les médias sociaux),  mais les médias se sont également multipliés et fragmentés pour pouvoir répondre à une clientèle de plus en plus ciblée ; les médias sont devenus de plus en plus spécialisés.

Les consommateurs ont changés eux-aussi. Ils sont plus informés, moins perméables aux nombreux messages qu’ils reçoivent tous les jours alors… ils filtrent. Le média de masse ne rejoint plus la masse; le média de niche non plus…  Il devient donc primordial de planifier stratégiquement ses actions de communication marketing pour mieux atteindre ses objectifs d’affaires.

La première chose à savoir, c’est : qu’est-ce que vous recherchez ? Il faut absolument déterminer vos objectifs pour éviter de donner des coups d’épée dans l’eau et déterminer une durée réaliste aussi pour l’obtention des résultats.

Quels objectifs et quel plan d’action adopter ?

-Générer une image de marque positive auprès de votre audience ?

-Gérer votre réputation sur Internet

-Amener du traffic sur votre site web ?

-Faire connaître vos produits/services

-Augmenter vos ventes ?

-Fidéliser votre clientèle ?

-Avoir de nouveaux contacts ou prospects ?

-Recruter de nouveaux talents ?

-Rajeunir votre clientèle ?

On a souvent plusieurs objectifs… Je pense qu’il est très sage de les mettre en ordre de priorité et de les travailler un ou deux à la fois seulement… Selon ce que vous aurez établi comme objectif,  cela va induire nécessairement  un impact sur le contenu et la stratégie à utiliser. Pourquoi ? Parce qu’on ne rajeunit pas sa clientèle de la même façon qu’on la fidélise par exemple… On ne procède pas de la même façon pour gérer son image que pour augmenter ses ventes.

Vous allez aussi devoir faire un listing de tout ce qui s’offre à vous et évaluer les coûts et les retombées avant de vous lancer.

Encore là, même si on se fixe de supers objectifs, il faut quand même avoir le moyen de nos ambitions ! Par exemple, les petits budgets opteront pour les relations médias, un peu de pub journal si le produit ou service convient à ce type de médium et l’optimisation du site web et des médias sociaux.  Si vous avez un plus grand budget, vous allez peut-être choisir d’envoyer des échantillons par la poste, créer un événement pour en faire parler dans les médias et appuyer avec de la radio sur place et une campagne de quelques semaines.

En planifiant vos actions marketing, cela évite également les achats médias impulsifs ou ceux pour lesquels vous êtes mal à l’aise de refuser à votre représentant que vous aimez bien ;-)   Donc, la règle d’or: planification!

Et vous, est-ce que vous prenez le temps de planifier?

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La voiture d’entreprise : un outil marketing à utiliser

Vous aimeriez faire tourner les têtes et marquer les esprits dans la rue ? Personnaliser votre voiture aux couleurs de votre entreprise est une technique éprouvée très efficace pour améliorer sa visibilité et, par le fait même, augmenter sa notoriété et… les ventes!

Il s’agit d’une opération de street marketing par laquelle chacun de vos déplacements servira désormais à promouvoir votre entreprise ! En fait, votre voiture devient un support mobile, un panneau d’affichage sur quatre roues qui vous sert véritablement d’outil de prospection.

Accessible à toutes les entreprises (même les plus petites !), cette technique marketing permet de vous faire connaître localement, au plus près de vos futurs clients, et ce, à peu de frais ! Avec un investissement de départ minimum, et sans risquer d’abîmer la carrosserie de votre véhicule, vous pouvez obtenir des résultats significatifs. J’ai moi-même obtenu quelques contrats grâce au logo de mon entreprise imprimé sur les portes de ma voiture.

La personnalisation d’un véhicule contribue aussi à renforcer votre notoriété et votre crédibilité auprès de vos prospects. En étant familiarisés avec le nom de votre entreprise, vos futurs clients seront beaucoup plus réceptifs à vos différentes actions commerciales effectuées à l’aide d’autres médias. En plus d’être visible sur la route et aux points d’arrêts comme les feux de signalisation, votre véhicule continue à communiquer pour vous lorsque vous êtes stationné.

Cependant, veillez à ne pas surcharger d’informations. Privilégiez ce qui s’avère essentiel (coordonnées, présence en ligne uniquement,  promesse client ou accroche promotionnelle ou encore slogan de l’entreprise). Mettez bien en évidence les éléments que votre cible doit retenir. Par exemple, si le nom de votre entreprise n’est pas réellement significatif, il vaut mieux qu’il n’apparaisse qu’en petit. Vous devez avant tout valoriser votre savoir-faire et les bénéfices de votre service ou produit! Le tout, en un clin d’œil !

Petit truc pour vous démarquer : n’hésitez pas à faire appel à un illustrateur qui pourra réaliser pour vous un concept original imaginé par vous ou proposé par lui. Par la suite, vous pouvez faire reproduire l’illustration sur pellicule, peu importe la grandeur souhaitée.

Je vous proposerai d’autres exemples de street marketing au cours des prochains articles mais en attendant, en avez-vous à suggérer ?

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Un blog qui rapporte : accessible à tous!

Le blog est un outil de communication formidable. Personne ne me convaincra du contraire. Il permet de mettre au monde ses produits, ses services et ses aspirations sur la grande toile. Mais ses attributs ne s’arrêtent pas là. C’est également un véhicule de partage des connaissances, un moyen d’augmenter sa notoriété et aussi… de gagner de l’argent! 

Comme mon blog avait deux ans cet hiver, et que je sentais que je n’avais pas optimisé cet outil de communication, je me suis mise à faire des recherches pour retirer davantage de ce blog. C’est alors que j’ai suivi la formation Un blog qui rapporte en 31 jours de Aurélien Amacker. Une vraie petite mine d’informations pour mettre sur pied votre projet et expérimenter les diverses façons de monétiser votre blog.

Pour ma part, j’ai suivi la formation accompagnée par une série de vidéos, à raison de une par jour. Cette formule est très aidante puisque l’on peut visionner les étapes pas à pas, surtout quand il s’agit de la technique.  Plusieurs trucs sur la promotion du blog sont également prodigués et les informations pour vendre des produits abondent. D’ailleurs, la portion sur les quatre business modèles du bloggueur est particulièrement intéressante.

Donc, si vous souhaitez parfaire vos connaissances sur le monde du blogging et la monétisation, que vous soyez débutant ou intermédiaire, je vous recommande vivement la formation d’Aurélien Un blog qui rapporte en 31 jours. Vous connaîtrez ainsi tous les secrets  pour vivre de votre blog.

Ça vous intéresse? Cliquez ICI pour voir tous les détails!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Séduire la clientèle féminine en publicité

L’apport de la gente féminine dans l’économie n’est plus à démontrer. En effet, le nombre de femmes au travail ainsi que leur histoire en font une population véritablement homogène, une cible, et la première génération de femmes satisfaites de leur sort en tant que femmes actives. Elles contribuent et participent à la majorité des achats du ménage et elles sont avisées. De salaire d’appoint, qui devait traditionnellement rester inférieur à celui du mari, avec une forte culpabilisation à la dépense  » somptuaire  » ou trop personnelle, le salaire de la femme est désormais totalement légitime, et la dépense, même futile, n’est jamais justifiée.

Comment s’y prendre pour toucher leurs cordes sensibles et les atteindre?

La vie est dense, en général, mais encore plus pour toutes les femmes qui doivent combiner plusieurs rôles en conciliant travail et famille.  Par ailleurs, on en demande plus aux femmes… D’abord d’être compétente, puis, il vaut souvent mieux qu’elles soient agréables à regarder. Elles doivent aussi être impérativement efficaces car elles sont à la fois au four et au moulin… ce qui influence beaucoup leurs perceptions et leur consommation.

Contribuez à leur efficacité!

Les femmes doivent prendre, chaque jour,  de nombreuses décisions. Elles apprécient donc avoir toutes les informations pertinentes pour trancher rapidement dans le processus décisionnel.  Pour ce faire :

  • Fournissez aux femmes des informations additionnelles à la date et au lieu, afin qu’elles puissent prendre des décisions éclairées. Facilitez-leur la tâche en fournissant des détails précis sur l’offre et la façon d’en bénéficier.
  • Communiquez des solutions ! Prévoyez les obstacles possibles à la participation des femmes et proposez des solutions positives, des activités ou des outils, ainsi que les coordonnées de personnes-ressources s’il y a lieu.
  • Utilisez un appel à l’action qui sollicite ses cordes sensibles (enfants, efficacité, professionnalisme, perfection et l’authenticité).
  • Utilisez des phrases qui font appel à leur besoin de se connecter émotionnellement. Elles ont également un besoin d’appartenance et de reconnaissance.
  • Elles voient dans les autres une source de force. Les femmes sont orientées sur le conceptuel, la dynamique, la relation entre les choses, et la stabilité sur le long terme.
  • Société…et non marché. Les marchés, se sont des chiffres. Mais les chiffres, ce ne sont pas des gens. Les femmes accordent plus de poids aux sentiments personnels et intentions sociales qu’aux chiffres.
  • Qualité de vie… et pas seulement « accumulation », ou surconsommation. Les femmes ont des besoins matériels et spirituels basés sur différents besoins qui s’insèrent clairement dans la dynamique de leur vie sociale.

Formes et couleurs attrayantes

Les formes employées dans une communication-marketing ont également une influence sur l’adhésion ou non au produit ou au service proposé. Pour plaire aux femmes, employez des lignes courbes, fines et formes rondes ou ovales. Les formes à angles, carrées, triangulaires correspondent généralement à l’agressivité, la fermeture, la stabilité et la force. Quant aux formes rondes, on les associent plus aisément à la douceur, la convivialité et l’ouverture. Des formes courbes ouvertes émettent un message de convivialité renforcé par l’ouverture à la communication et aux échanges.

Les couleurs sont  aussi porteuses de messages. Pour les femmes,  les couleurs bleu, jaune ou orange, ainsi que le blanc sont à privilégier. L’association jaune-bleu se veut d’ailleurs très dynamique. Cela suggère la puissance, l’efficacité, la vitesse et l’énergie (ce que veulent les femmes). Couleur de communication, le bleu crée une sensation de confiance, de vérité et de sécurité, il est aussi écho de la vie, de l’intuition et de la découverte. Ses aspects de pureté risquent toutefois d’être amenuisés si son teint est trop foncé et son utilisation trop récurrente. Dans ce cas, il est conseillé de trancher avec un peu de blanc, de jaune ou orangé. Le jaune éveille l’attention tandis que le orange donne du tonus, de la fraîcheur. Utilisé sur les sites Internet, l’orangé apporte de la bonne humeur, de l’optimisme et de l’ouverture d’esprit. Le brun, couleur masculine, est absolument à éviter.

EX : Secteur Automobile :

Les femmes ne détestent pas les coloris audacieux. À preuve, lancée en mars 2010, la Citroën DS3 franchissait en juin dernier le chiffre symbolique des 100 000 commandes tout marchés confondus.

Si les hommes rêvent d’une voiture puissante, les femmes sont plus nuancées, voire paradoxales. Elles veulent une automobile conviviale, mais performante. Elles veulent une voiture stylisée, mais pratique. Pour combler cette nouvelle cible, les constructeurs automobiles ne devront rien laisser au hasard. Le sens du détail et de la finition sépareront les modèles gagnants des échecs commerciaux.

Et vous, pensez-vous à ces détails lors de vos communications marketing?

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Savoir se vendre auprès des médias

Vous avez des projets ? Vous avez fait un bon coup ? Vous avez remporté un prix ? Vous avez participé à un événement important ? C’est une porte d’entrée chez les médias que vous devez exploiter. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, faire parler de soi dans les médias n’est pas à la portée que d’une poignée de chanceux. Cela est vraiment accessible à tous. Voici quelques explications et ressources pour vous aider à comprendre la démarche et peut-être, à le faire vous-même!

Se vendre auprès des médiasLe communiqué de presse

Le communiqué de presse est votre premier outil indispensable pour faire parler de vous dans les médias. Il s’agit d’un document officiel dans lequel on visera à ne transmettre qu’un seul message. Il peut être rédigé lors du lancement d’un nouveau produit ou service, de l’organisation d’un évènement spécifique, d’une récompense, etc. Son but est de partager votre actualité, faire parler de ce qu’il y a de nouveau et fournir une source d’information privilégiée aux journalistes.

Il s’agit de trouver un sujet qui intéressera potentiellement le public et qui ne fait pas trop « commercial ».  Cela éveillera l’intérêt du journaliste qui pourra couvrir la nouvelle (ce qui n’est pas le cas quand le sujet est de nature commercial). La rédaction doit respecter une certaine forme; il est possible de trouver des modèles de communiqués sur le web. De plus, votre communiqué de presse se doit d’être clair, concis et précis. Idéalement, il doit tenir sur une page, posséder un titre évocateur et des sous-titres en gras et avoir une présentation aérée. Un bon communiqué de presse est créatif, et répond toujours aux questions suivantes : qui ? quand ? quoi ? comment ? pourquoi ? Pour en savoir plus, je vous invite à lire un excellent article d’Alexandre Roth, Auteur, entrepreneur & coach médias : comment concevoir un communiqué de presse en béton armé.

L’envoi du communiqué  auprès des journalistes peut se faire directement de votre ordinateur, par email, si vous avez déjà les adresses électroniques. Il existe aussi des sites de routage ou encore des agences de presse ou de communication qui peuvent le faire pour vous. Ayant souvent un répertoire d’adresses et des contacts privilégiés, il peut être plus facile de leur confier cette tâche, d’autant plus que les agences peuvent souvent peaufiner votre production et qu’en y apposant son logo, cela ajoute une touche de professionnalisme.

Le dossier de presse en supplément !

dossier de presseEn compliment du communiqué, un dossier de presse peut être acheminé aux médias. Un dossier de presse,  c’est en quelque sorte une biographie de votre entreprise ; sa création, son organisation, son fonctionnement, son positionnement stratégique et ses évolutions au cours du temps. Si sa vision est légèrement plus commerciale que celle du communiqué de presse, ce n’est pas un catalogue de vente ou une simple publicité. Sa rédaction doit mettre en valeur votre originalité et la valeur ajoutée qu’offre votre entreprise. Vous devez pour cela vous appuyer sur des données significatives ou des chiffres évocateurs. La forme du dossier de presse est très libre mais le mieux, c’est d’y mettre une touche de créativité pour attirer l’attention. (Voir l’article sur la créativité et le succès en affaires).

Conférences de presse et entrevues médiatiques

Ça y est, votre contenu a fait son petit effet et un journaliste vous appelle pour vous proposer une interview et parler de votre entreprise.

À l’image d’une compétition sportive, vous devez absolument vous entraîner pour être performant le moment venu. Répétez-vous les bases de votre histoire du service ou du produit, comment vous en êtes arrivé à le rédiger, quels obstacles avez-vous dû surmontés… et organisez de « fausses interviews » avec vos amis et votre famille pour vous pratiquer. Garnissez votre éventail de réponses avec des réponses « prévues » qui renforcent votre positionnement stratégique ou votre message.

Le jour de l’entrevue, n’oubliez pas que votre comportement est tout aussi important que votre discours. Soignez votre look et votre langage corporel. Ces derniers doivent correspondre à votre image de marque. Pour être le « bon client des médias » (celui qu’on a plaisir à interviewer), vous demeurez souriant, toujours de bonne humeur, accueillez chaque commentaire de manière positive et soyez disponible pour les journalistes. Bannissez évidemment les écarts de langage ou l’humour douteux de vos répliques.

Bien loin d’être réservée à une poignée de chanceux, une présence dans les médias est accessible par tous à condition d’y travailler sérieusement.  La médiatisation représente une formidable opportunité de faire exploser votre notoriété, d’établir une image de marque reconnue et d’augmenter votre visibilité sur votre marché. Alors… communiquez et médiatisez-vous !

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire